26
avr

Festival d’Avoriaz 1991, l’horreur était ailleurs

C’est du 12 au 20 janvier dernier que s’est déroulé le dix-neuvième Festival du cinéma fantastique d’Avoriaz. Les dates de cette manifestation indiquent tout de suite dans quel état d’esprit se sont déroulées les festivités. Dans la nuit du 16 au 17 janvier, l’horreur de l’écran s’est transformée en réalité et il n’y a rien d’original à dire que l’angoisse a envahi les âmes des festivaliers. L’ensemble des médias évoque le conflit à longueur de journée et notre but est plutôt de vous donner une bouffée d’air pur, de neige, de soleil et de cinéma.
guerre du Golfe
Car la guerre du Golfe relativise les problèmes d’intendance quasi habituels que nous rencontrons dans cette station exceptionnelle. Juste une phrase : que Pierre et Vacances fasse aussi bien son travail que les journalistes qui ont fait la renommée du festival et l’on pourra parler de réussite. Dix-neuf ans d’expérience, ça devrait commencer à payer… On pourrait évoquer longtemps les voyages, les chambres, les files d’attente lors des projections, etc. Passons. Heureusement, le spectacle continu et nous avons eu notre compte de films fantastiques dans tous les genres, du merveilleux à l’horreur. Dans le lot des treize films en compétition, il faut retenir «L’échelle de Jacob», le remarquable film d’Adrian Lyne («Neuf semaines et demie», «Flashdance», «Liaison fatale»), sorti en salles récemment (le Prix du public, c’est un peu léger), qui nous entraîne dans un univers glauque où se mêlent habilement rêves et réalité. Mentions spéciales aux «Ailes de la renommée», un film hollandais bien fi-, celé avec un excellent Peter O’Toole, et «Tales of the darkside», une série de sketches inspirée d’une série TV à succès, à la «Creepshow», fort bien mise en images.

White roomC’est le Grand prix 1991, et ce n’est pas immérité si l’on considère que de nombreux aspects du fantastique y sont traités. C’est aussi le cas de «Cabal» (notre dernière couverture) qui a obtenu un Prix spécial du fantastique intéressant. Il faut mentionner aussi «White room» pour son côté romantique, «Hardware» pour ses effets spéciaux, «A terracotta warrior», film de Hong-Kong, pour son extraordinaire fantaisie, et «Two evil eyes » pour sa mise en scène à deux mains signée Dario Argento et George Romero. Hors compétions, trois films ont retenu notre attention : «Moon 44», de la bonne science-fiction avec Michael Pare et Malcolm McDowell (aussi dans «Disturbed»), «The ambulance», du célèbre Larry Cohen, et «Arachnophobia», ou l’angoissante présence d’araignées tueuses, réalisé par Frank Marshall, le producteur habituel de Steven Spielberg. Dans la section «Les minuits d’Avoriaz» qui intéresse des films trop «forts» pour être diffusés en «plein jour», c’est «Henry, portrait of a serial killer» qui a créé la sensation. L’histoire, traitée comme un documentaire, d’un tueur en série laisse le spectateur dans un état d’angoisse plus qu’obsédant. Dans un style différent, il faut voir «Meet the feebles», sorte de «Muppets show» absolument démoniaque venu de Nouvelle-Zélande.

Dans cette avalanche de programmes, le jury, présidé par Michael Cimino (qui a remplacé à la dernière minute un Brian de Palma souffrant), a eu du mal à établir un palmarès équilibré. En tout cas, si ce festival est destiné à s’inscrire dans les annales, ce n’est pas uniquement grâce à une sélection que nous qualifierons d’assez moyenne. La présence du fantasque Helmut Berger, du mythique Malcolm McDowell et de l’hilarant Jean-Pierre Dionnet («Cinéma de quartier» sur Canal +, c’est une belle trouvaille) ont animé une manifestation où les stars ne se battaient pas au portillon. Ce vide était contrebalancé par l’arrivée en force des éditeurs vidéo qui, tel Antarès avec quatre films dans les différentes sélections, tel CIC Vidéo avec sa collection «Vendredi 13», tel Fil à Film avec sa collection «Au-delà du réel», et tel Proserpine avec la présence du fameux Freddy, prouvent une nouvelle fois, s’il en était besoin, que le cinéma et la vidéo font très bon ménage. Un ménage que nous retrouverons avec un plaisir non dissimulé pour un vingtième anniversaire qui s’annonce grandiose. Avec une colombe de la paix pour emblème…

16
avr

Scope JVC

La société JVC vient de lancer un magnétoscope multisystème VHS hifi, le HR-D960M5. Grâce à une électronique incorporée d’enregistrement et de lecture en Pal/Mesecam/SECAM et un syntoniseur double système (B/G, L), il peut enregistrer ou lire des , bandes de la plupart des pays d’Europe. Sa télécommande à fonctions multiples et son nouveau système d’affichage sur écran, qui fait de votre téléviseur un véritable écran de contrôle, justifient largement son prix environ 8 000 francs TIC.

Les rivages de l’arnaque

Les arnaqueursLe film de Stephen Frears, «Les arnaqueurs», est inspiré d’un formidable bouquin homonyme de Jim Thompson que vient de rééditer, au prix de 45 francs, Rivages/Noir. Cet hymne à la noirceur cruelle, à la basse médiocrité et à l’horreur sanglante est une pure tragédie, grandiose et pitoyable. La lecture de ce chef-d’œuvre est à déconseiller aux déprimés profonds.

Nouveau système Telcomsat, 90 chaines venues du ciel

À moins d’avoir eu la chance de visiter les laboratoires des Telecom ou les usines de Thomson ou Philips, vous n’avez jamais vu et entendu la télévision comme celle que nous présente aujourd’hui Telcomsat. Telcomsat permet d’accéder a un bouquet de chaines TV et radio jamais propose jusqu’alors : soixante programmes TV au minimum, dont certains en son stéréo, et quarante programmes de radio FM en son stéréo numérique. Un bouquet dont on imagine facilement qu’il satisfera autant la famille que les étudiants d’une école ou d’une faculté, le personnel d’une entreprise, les clients d’un restaurant de spécialités étrangères… (GB et USA), onze chaines allemandes, trois chaines espagnoles, dix chaines en français, quatre chaines italiennes, une chaine japonaise, trois chaines néerlandaises, cinq chaines norvégiennes, une chaine suédoise, quatre chaines turques et, sur option, trente chaînes supplémentaires venues d’Algérie, du Maroc, du Portugal, d’Union soviétique, d’Afrique noire… Encore faut-il s’y retrouver dans cette profusion de choix, c’est probablement la raison qui a poussé Telcomsat abonner tous ses clients a une revue de programmes internationaux an langue française. Mais Telcomsat, c’est avant tout le choix d’un matériel de haute technologie, performant et évolutif, avec un «plus» de choix : pour la première fois an Europe, la norme D2 Mac paquets munis du décryptage Eurocrypt en utilisant la fameuse carte a puce PC 2.

Après cela suit une énumération à la Prévert qui démontre que rien n’a été laissé au hasard dans ce système sur mesure. Lisez plutôt : compatibilité avec tous les téléviseurs Pal/Secam existants, son stéréophonique numérique, réception de la TV haute définition des son lancement commercial, sans aucune intervention sur la station de réception, réception des programmes au format 16/9 (format rectangulaire HD à venir), accès automatique à tous les nouveaux programmes. Par exemple, aux dix nouveaux satellites lancés an 1991, pilotage de la station multisatellite de réception partir de chaque téléviseur, identification permanente du satellite capté, comme du canal an cours de diffusion, code parental d’accès permettant de condamner certaines chaînes, connexion à un portier vidéo ou a un autre contrôle d’accès à votre logement. Le tout aux normes domotiques européennes, et installées par des spécialistes engagés sur une charte de qualité.
Telcomsat
Comme pour démontrer sa fiabilité, Telcomsat inclut dans sa prestation une assurance couverte par le groupe UAP. Pour les esthètes qui ne supportent pas la présence d’une parabole sur leur tom, Telcomsat propose de la revêtir du trompe-œil de leur choix. Créé par Jean-Pierre Le-jeunes, quarante-huit ans, ancien des réseaux de télévisions câblées (directeur général de la société régionale de communications, groupe Lyonnaise des eaux et Crédit Agricole), le système Telcomsat de base, pour soixante chaînes (antenne parabolique, installation pour deux téléviseurs, décodeur-décrypteur, câbles, etc.) coutent 60 000 francs. Bien sûr, une installation sur mesure peut être conçue, le tarif évoluant avec le matériel utilise. Renseignements et devis personnalisé à Telcomsat.

1
avr

Les distributeurs Joyetech

Joyetech est une enseigne de vente en ligne proposant de l’e-cigarette. Elle a été créée en 2007 pour commercialiser des cigarettes électroniques et de consommables y afférent. Cette firme est connue comme étant le leader de produits innovant en matière d’e-cigarette. Vous pouvez ainsi connaître ses produits comme l’eRoll, eGo, eVic et 510. Ces derniers sont maintenant disponibles chez le distributeur Joyetech. Les revendeurs sont multiples afin de couvrir les besoins de la clientèle en matière d’e-cig. Vous pouvez ainsi passer dans les boutiques comme le distributeur joyetech Cargo Vap, le distributeur joyetech Point Smoke et le distributeur joyetech WebMcortex.

Cargo Vap

Le distributeur Joyetech Cargo Vap est en même temps un grossiste d’e-cigarette depuis 2010 mais aussi de liquide pour e cigarette. Dans ce grand magasin pour les professionnels, vous avez l’occasion de commander tous les produits joyetech que vous connaissez. Cette boutique en ligne assure toujours les stocks de produits joyetech afin de satisfaire la clientèle. Elle met ainsi à la disposition des clients les articles suivants : le coffret e-cig eGo-C, la cigarette électronique eRoll, la cigarette électronique eCab et la cigarette électronique eVic. Ce distributeur Joyetech propose aussi des accessoires joyetech dont le corps atomiseur, le réservoir pour Cab, le réservoir pour eRoll et le chargeur voiture universel USB pour eGo-C, eRoll et eCab.

Point Smoke

Point Smoke n’est un distributeur joyetech qui contribue essentiellement à des innovations technologiques donnant l’occasion à tout individu de vivre plus sainement. Vu que les cigarettes électroniques sont des produits minimisant les conséquences néfastes qu’apporte la nicotine dans les tabacs, elles sont vivement conseillées à de gros fumeurs. Les produits joyetech proposés par le distributeur Joyetech Point Smoke constituent le Pack Joyetech EGO STARDUST, la Cigarette électronique eVic, le Pack Joyetech eRoll sans oublier les divers accessoires.

WebMcortex

WebMcortex fait aussi partie du réseau de distributeur Joyetech. C’est un magasin d’e-cigarette proposant des produits à prix compétitif sur le marché. Les prix sont ainsi raisonnables sur le site ce qui vous aide à économiser plus. Ce site vous permet de commander l’e-cig eRoll, l’atomiseur eCab Joyetech et les batteries eGo-C. Encore beaucoup d’autres articles de marque Joyetech y sont présents alors n’hésitez pas les découvrir.